Search
LOGO

Tout savoir sur la cheville molly : comment l’utiliser et quand l’adopter ?

Sommaire

La cheville Molly est un type de vis qui peut être utilisé pour monter des objets sur des murs ou autres surfaces. Elles sont en général faites d’acier galvanisé et possèdent une partie filetée intérieure et une partie plate extérieure. La cheville Molly peut être vissée directement dans le mur sans avoir besoin de perceuse ni de boulon, ce qui en fait l’un des systèmes les plus simples et les plus rapides à installer.

 

Les avantages de l’utilisation de la cheville Molly pour la fixation d’objets

1. Un système robuste et durable

La cheville molly est fabriquée à partir d’acier galvanisé, un matériau extrêmement résistant. Cela signifie que les objets qu’elle supporte seront bien maintenus et ne risqueront pas de tomber, même si la structure subit des vibrations ou des forces extérieures importantes.

 

2. Simplicité d’installation

La cheville Molly est une vis très simple à installer. Il suffit de la visser directement dans le mur et l’objet est prêt à être attaché. Vous n’avez pas besoin d’une perceuse à mèche spécifique ni de rondelle ou de boulon, ce qui garantit que l’installation prend moins de temps et peut être effectuée par tous les niveaux de bricoleurs, y compris les débutants complets.

 

3. Résistance aux conditions météorologiques extrêmes

Les chevilles Molly sont conçues pour résister aux conditions météorologiques les plus extrêmes telles que :

  • la pluie ;
  • le soleil ;
  • le vent ;
  • les fortes chaleurs, y compris dans les zones tropicales.

Elles ne rouilleront pas ou ne s’altéreront pas avec le temps, portant de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

 

4. Bon marché et disponible

L’un des avantages le plus cité par les utilisateurs de la cheville Molly est son faible coût d’acquisition. En effet, elle coûte aux alentours de quelques centimes, ce qui en fait un investissement très raisonnable. De plus, elle est très facile à trouver sur le marché et peut être achetée dans la plupart des magasins de bricolage. De plus, elles sont disponibles dans une variété de tailles et de styles, permettant ainsi une adaptation à toutes sortes de projets de fixation.

 

5. Polyvalente

La cheville Molly peut être employée pour tous types de projets, des plus petits aux plus grands. Elle s’avère particulièrement utile pour la fixation d’objets légers et moyennement lourds qui nécessitent une installation rapide et sûre. Elle est également tout indiquée pour fixer des panneaux de plâtre, du contreplaqué et d’autres matériaux à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments.

 

Les différents types de chevilles Molly : avantages et inconvénients

Selon le type de projet, les matériaux de fabrication des chevilles Molly peuvent varier. Généralement, on trouve sur le marché des chevilles en acier galvanisé, en plastique et en laiton.

 

1. Les chevilles Molly en acier galvanisé

Ce type de cheville Molly est le plus couramment utilisé. Elles sont majoritairement composées d’acier galvanisé pour résister à la rouille et aux conditions météorologiques extrêmes. Cependant, elles peuvent sembler plus difficiles à enfoncer dans le mur et peuvent endommager la surface s’il n’est pas prévu suffisamment de place pour l’installation. Elle est principalement destinée à :

  • les projets de fixation à l’intérieur ou à l’extérieur ;
  • des objets très lourds et volumineux comme des armoires, des meubles ou des clôtures ;
  • des matériaux résistants comme le bois ou le béton.

2. Les chevilles Molly en nylon ou en plastique

Ces chevilles offrent la même polyvalence que celles en acier, mais sont plus simples à installer et moins susceptibles d’endommager les surfaces. Elles peuvent également être utiles pour le montage de matériaux légers tels que le contreplaqué, un matériau plus fragile que le béton ou le bois et facile à abîmer avec des chevilles galvanisées. Toutefois, elles paraissent plus sensibles à la déformation ou à la cassure si des objets trop lourds sont suspendus par ce système de fixation. Réservez-les plutôt pour :

  • des surfaces et des objets légers ;
  • des parois sèches et creuses ;
  • des travaux en intérieur ou en extérieur.

3. Les chevilles Molly à expansion

Ce type de cheville Molly est conçue pour s’étendre lorsqu’elle est insérée dans le mur, ce qui en fait une option très solide et stable. Bien qu’elles soient plus difficiles à installer, elles offrent une meilleure sécurité et une plus grande résistance aux vibrations et à l’environnement. Elles peuvent aussi être utilisées pour les matériaux lourds tels que le métal et le béton. Cependant, elles nécessitent des outils spécifiques pour être installées correctement et reviennent plus chères que les autres types de chevilles Molly ; comptez environ 30 à 40 centimes par cheville. Elles conviennent particulièrement aux projets :

  • avec des charges lourdes et/ou volumineuses (jusqu’à 20 kg) ;
  • aussi bien en intérieur qu’en extérieur ;
  • par temps humide.

4. Les modèles en laiton

Les chevilles Molly en laiton sont conçues pour être utilisées sur des surfaces sèches et sont habituellement plus chères que les autres. Elles offrent, par ailleurs, une bonne résistance à la corrosion et à la rouille et sont plus simples à enfoncer dans le mur. Elles ne sont néanmoins pas adaptées aux surfaces humides ou extérieures et restent difficiles à acquérir en raison d’une faible disponibilité. Elles conviennent en priorité pour la fixation de :

  • plaques de plâtre ;
  • panneaux d’aggloméré ;
  • carton-plume sur des murs intérieurs.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel afin de vous assurer que le type de cheville sélectionné est en adéquation avec votre projet. Dans le doute, vous pouvez toujours prendre des chevilles de rechange pour être certain de la sécurité de votre fixation et éviter tout risque d’accident.

 

Les outils requis pour l’installation de la cheville Molly

Pour installer vos chevilles molly comme il se doit, vous aurez besoin de matériel précis :

  • un tournevis adapté au type de fixation ;
  • une perceuse électrique ;
  • une pince à dénuder ;
  • un mètre à mesurer ;
  • un niveau.

Pour les chevilles à expansion, prévoyez également une perceuse à percussion et une mèche dont le diamètre est spécifique au type de cheville que vous avez choisi. Enfin, pensez à porter des lunettes de protection et un masque lors de la pose des chevilles Molly pour minimiser le risque d’inhalation des poussières et des particules.

 

Comment procéder à l’installation ?

Bien que la pose d’une cheville molly puisse être exécutée par tout bricoleur, il n’en reste pas moins que vous aurez besoin de suivre quelques étapes. En voici le détail :

  1. dessinez un cercle sur le mur afin de marquer l’endroit où la vis sera installée et faites un repère pour le trou ;
  2. percez un trou à l’intérieur du cercle, en prenant soin de ne pas endommager les murs ou le rebord de la vis ;
  3. insérez la cheville Molly dans le mur et tenez-la avec une pince ;
  4. vérifiez que la fixation est bien perpendiculaire à l’objet et effectuez les dernières vérifications pour s’assurer qu’elle est correctement installée ;
  5. vissez à l’aide du tournevis et serrez correctement pour une installation solide.

Quels sont les différents types de matériaux compatibles avec la cheville Molly ?

La cheville Molly convient à une pose sur divers matériaux tels que :

  • le bois ;
  • la brique ;
  • le plâtre ;
  • le métal ;
  • les panneaux de fibres de verre (FRP).

Par ailleurs, il existe des chevilles spécialement conçues pour les matériaux dont la dureté est très importante, comme le béton ou la pierre.

 

Les erreurs à éviter lors de l’utilisation de la cheville Molly

Pour un résultat optimal, il est essentiel de respecter quelques précautions lors de l’utilisation des chevilles Molly :

  • ne pas enfoncer plus loin la vis que le point d’arrêt indiqué ;
  • ne pas utiliser une perceuse à percussion lorsque les chevilles sont en nylon, car cela risque d’endommager le matériau ;
  • ne pas serrer trop la vis pour ne pas endommager le mur ou le support ;
  • ne pas utiliser des chevilles qui sont trop petites ou trop grandes pour le projet ;
  • ne pas oublier de porter des lunettes et un masque de protection lors de la pose.

En prenant garde à ces points, vous vous assurerez une pose sûre et durable des chevilles Molly.

Partager sur
Les articles à la une
Obtenez les dernières mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire